"La classe A008"

Publié aux éditions "Le Bec en l'air", Marseille, en 2017. L’action se passe dans une école, à l’Institut des Arts et Métiers de 1000 Bruxelles, en 3e et 4e secondaire professionnelle mécanique de garage, à la lisière des communes populaires d’Anderlecht et de Molenbeek.  Elle se situe dans la classe de Pascal D., un professeur de mécanique lui-même issu de cette école. Sa classe, la classe A008, est le lieu unique de l’action. J’y ai multiplié les prises de vues de janvier 2013 à juin 2016.

 

Ce sont surtout les interactions entre chacun des membres du groupe d'adolescents et le rapport au professeur qui m’intéressent. La classe A008 est située sur la petite ceinture de la ville, face à la circulation automobile, un lieu littéralement ancré entre l'école et la vie active.

 

Les élèves photographiés, vêtus d’un bleu de travail, sont de jeunes bruxellois, qui tentent tant bien que mal de construire leur avenir, au cœur d’une Europe incertaine secouée par des questionnements identitaires.

textes Andrea Rea Adèle Santocono et I. Detournay

design : Déborah Robbiano et "Le bec en l'air"

19 x 26 cm, 96 pages, cartonné + poster 45 photographies en couleurs,

ISBN 978-2-36744-106-1 — 29 €

Et 10 livres en éditon limitée comprenant un tirage argentique original de la série et une pochette coton blanche sur mesure. 190 €  (plus d'infos, me contacter sur isadet@yahoo.com).

Class A008


Over three years, Isabelle Detournay photographed the daily lives of students of the Institut des Arts et Métiers in Brussels, training in mechanics. Behind closed doors, she subtly captured the postures, looks, times of deep concentration or lapses in concentration and moments of doubt faced by these young people, mostly from immigrant backgrounds, in a society shaken by questions of identity and lack of access to employment.

 

"Majorettes"

 

Livre publié chez Husson en 2008. Il est le reflet d'un travail de prises de vues de deux ans auprès de la clique des Majorettes Laurette de Gaurain-Ramecroix, mon village...   Les majorettes passaient devant la maison de mes parents tous les ans. Timidement, je soulevais le rideau pour les regarder passer. Après avoir fait quelques longs et lointains voyages, j'ai éprouvé le besoin de retrouver un peu de mes racines : les majorettes, bien que le lien soit ténu, en font partie.  

 

Dans ce livre, ce sont les majorettes et les musiciens que j'ai retrouvés chaque semaine pendant deux ans.  Dans la vieille salle de gym du village ou en déplacement en Belgique et en France.  L'enfance, l'adolescence, la famille, la culture accessible à tous, un monde indispensable, en rue, à côté.

 

 

 

Couverture souple, 20X22 cm, 70 pages.

Imprimé sur papier Périgord Mat 170 gr, Geers Offset - Gand.

Texte de Vincent Bertholet. Traduction anglaise Peter Martin. 

Conception et réalisation Mary Van Eupen.

Edition Husson

ISBN 978-2-916249-31-5 __15 €

 

Book published at "Husson" edtions, in 2008.  About two years of photo's with the Laurette Majorettes Band in Gaurain -Ramecroix (Hainaut, Belgium).

 

The Laurette Majorettes Band would pass in front of my house at the same time each year. They make up part of my local landscape; they are virtually part of my intimate heritage.   No longer living in Gaurain-Rx, having taken many pictures abroad, I wanted to come back closer to my roots.

 

For two years, I rubbed shoulders with these people, who I thought I knew, accompanying them trough Saturday afternoon rehearsals in the old gym hall of the village, and performances in Belgium or Nothern France.

 

Beyond the uniform, the majorettes remain young, local teenagers, each with their family background, their tales of generations of majorettes or musicians. 

 

 

Childhood, adolescence, family, culture accessible to anyone, an essential world, in the street, just nearby.